Des difficultés à exercer votre droit de vote sur l’accréditation ? Communiquez avec Simply Voting

CUPENouvelles

Chers opérateurs de télécommunications et analystes au monitorage,

La Commission des relations de travail et de l’emploi dans le secteur public fédéral (CRTESPF) a retenu les services de la firme Simply Voting pour la tenue du vote d’accréditation qui se déroulera par voie électronique, du 22 janvier au 4 février 2018.

À compter du 22 janvier 2018, chaque opérateur de télécommunications et analyste au monitorage recevra, chez lui, par courrier express, un numéro d’identification personnel (NIP) et une trousse de votation. Selon Simply Voting, tout le monde devrait recevoir sa trousse d’ici le 26 janvier 2018.

Si, à cette date, vous n’avez pas encore reçu votre trousse ou si vous éprouvez des difficultés à voter, communiquez immédiatement avec Simply Voting :

Par téléphone : 1-888-459-5102

Par courriel : help@simplyvoting.com

 

Simply Voting fournira une assistance technique tout au long du scrutin. Si elle s’avère incapable de résoudre votre problème, votre cas sera transmis à la CRTESPF.

Ce vote est capital. Nous vous encourageons à dire Oui au SCFP et à inviter vos collègues à faire de même.

Pour savoir en quoi une victoire du Oui profitera, à vous et à collègues de plusieurs manières, consultez « Votez Oui », votre site de campagne fraîchement remanié, au votrechoix.scfp.ca.

Votez pour le SCFP : votre vote d’accréditation se déroulera du 22 janvier au 4 février 2018

CUPENouvelles

La Commission sur les relations de travail et l’emploi dans la fonction publique a enfin fixé les dates du vote d’accréditation. Le vote se déroulera du 22 janvier au 4 février 2018. À compter du 22 janvier 2018, chaque opérateur de télécommunications et analyste au monitorage recevra, chez lui, par courrier express, un numéro d’identification personnel (NIP) et une trousse de votation. Ce NIP lui permettra de voter une fois, par Internet ou par téléphone. Le SCFP et votre employeur recevront les résultats dans les plus brefs délais à la fin de la période de scrutin.

Ce vote est capital.

Depuis mai 2016, les opérateurs de télécommunications et les analystes au monitorage de la GRC n’ont personne pour les défendre contre les décisions unilatérales de leur employeur. Si vous votez pour le SCFP, ce ne sera plus le cas. Si la majorité des opérateurs de télécommunications et des analystes au monitorage de la GRC disent Oui à la représentation syndicale, la Commission reconnaîtra le SCFP comme votre unité de négociation et vos conditions de travail seront protégées pendant 30 jours contre les agissements de votre employeur.

Si vous votez Non, vous reviendrez à la case départ : pas de représentation, pas de protection. Il vous faudra alors décider si vous voulez recommencer la procédure de syndicalisation depuis le début. Cette procédure – vous le savez maintenant – prend du temps. Du temps dont vous ne bénéficiez pas, puisque vos conditions de travail sont en danger.

Nous vous encourageons à vous prévaloir de votre droit de vote. Pour faciliter le vote, la Commission fournira un soutien téléphonique pendant toute la durée du scrutin.

Pour obtenir la protection d’un syndicat, dites Oui au SCFP et invitez vos collègues à faire de même. Discutez-en avec eux en personne, au téléphone, par courriel ou dans les réseaux sociaux comme Facebook. Plus vous convaincrez de gens, plus le vote pour le SCFP sera fort. Cela enverra à votre employeur un message d’unité avant le début des négociations.

La campagne « Votez pour le SCFP » est officiellement en branle. Bientôt, on vous invitera à une réunion d’information dans votre région.

La victoire du Oui vous profitera, à vos collègues et à vous, de toutes sortes de manières. Encore une fois, nous vous encourageons à voter et à inciter vos collègues à voter.

Salaires: une importante victoire pour les opérateurs de télécommunications et les analystes au monitorage

cbrenchleyNouvelles

Chers opérateurs de télécommunications et analystes au monitorage,

Dans une décision rendue aujourd’hui, la Commission des relations de travail et de l’emploi dans le secteur public (CRTEFP) a ordonné que vos salaires soient augmentés de 1,25 % rétroactivement au premier janvier 2015 et de 1,25 % rétroactivement au premier janvier 2016. Vous recevrez donc une importante somme d’argent. Cette victoire est le résultat de la plainte déposée par le SCFP devant la CRTEFP en raison du refus du Conseil du trésor de vous accorder toute augmentation de salaire. Les démarches du SCFP devant le CRTEFP se poursuivent pour que vous obteniez des augmentations salariales additionnelles et encore plus substantielles.

Le SCFP vous souhaite un merveilleux temps des Fêtes et une excellente nouvelle année

CUPENouvelles

Chers opérateurs de télécommunications et analystes au monitorage à la GRC,

À l’approche des Fêtes et en cette fin d’année 2017, nous vous souhaitons à vous et à vos proches un joyeux temps des Fêtes. Nous espérons que vous aurez de belles vacances et que vous pourrez profiter de cette pause bien méritée pour faire le plein d’énergie afin de poursuivre la bataille pour la création de votre propre syndicat en 2018.

Ensemble, nous avons accompli beaucoup de progrès en 2017 vers la réalisation de cet objectif :

  • Le SCFP déposé des demandes d’accréditation en votre nom auprès de la Commission des relations de travail et de l’emploi dans la fonction publique (CRTEFP).
  • Nous avons déposé une plainte pour pratique de travail déloyale auprès de la CRTEFP quand votre employeur a refusé de vous accorder les augmentations de salaire auxquelles vous avez droit.
  • En raison des pressions politiques et juridiques du SCFP, le transfert des derniers employés civils de la GRC au problématique système de paye Phénix est reporté « indéfiniment ».
  • Cette semaine, le Conseil du Trésor a confirmé au SCFP que vous profiterez aussi de la remise en vigueur de la sous-section sur le congé de deuil. Tous les opérateurs de télécommunications et les analystes au monitorage qui n’ont pas eu droit au plein montant de ce congé seront remboursés.

C’est avec plaisir que nous allons continuer à défendre vos intérêts en 2018. Le SCFP est le plus grand syndicat au Canada et, ensemble, nous réussirons à vous doter de la forte représentation syndicale que vous méritez pour améliorer vos conditions de travail et vos protections en milieu de travail.

Nous vous souhaitons un merveilleux temps des Fêtes et une excellente nouvelle année remplie de paix, de justice et de solidarité. Finalement, nous disons un gros merci à ceux d’entre vous qui travailleront durant le temps des Fêtes. Comme toujours, le rôle que vous jouez pour assurer la protection et la sécurité des Canadiens est grandement apprécié.

Le SCFP force le gouvernement à changer de cap : le transfert des employés civils de la GRC vers Phénix est reporté « indéfiniment »

CUPENouvelles

Chers opérateurs de télécommunications et analystes au monitorage,

Récemment, le SCFP déposait en Cour fédérale une demande d’injonction pour empêcher le transfert d’autres employés civils de la GRC vers Phénix, le système de paye déficient du gouvernement fédéral. Cette demande a eu l’effet escompté, avant même d’être entendue par un juge. Vous serez donc protégés contre le fiasco qu’est Phénix.

Le gouvernement fédéral vient de nous aviser qu’il reporte « indéfiniment » le transfert des derniers employés civils de la GRC vers le système Phénix. Ce transfert était prévu pour le 26 avril 2018. La période d’embargo qui devait commencer le 1er décembre 2017 est reportée elle aussi. Cela signifie que l’on continuera à ajuster immédiatement, dans le système actuel, la paye des employés promus, reclassés ou mutés. Ces derniers ne courront plus aucun risque. L’audience prévue le mercredi 29 novembre pour entendre la demande d’injonction est ajournée.

« Les pressions politiques et juridiques du SCFP ont contraint le gouvernement à changer de cap. C’est une victoire sur toute la ligne pour les opérateurs de télécommunications et les analystes au monitorage de la GRC qui souhaitent joindre les rangs de notre syndicat. Ceux-ci viennent d’avoir un avant-goût de ce que le SCFP peut faire pour protéger l’intérêt de ses membres. Aucun travailleur de la fonction publique n’aurait dû voir son gagne-pain menacé comme l’a fait le système Phénix pour de trop nombreux fonctionnaires », a déclaré le président national du SCFP, Mark Hancock.

« Comme les problèmes de Phénix ne sont pas sur le point de se régler selon le récent rapport du vérificateur général, le président du Conseil du Trésor doit maintenant faire en sorte, avec ce report indéfini, qu’aucun autre employé civil de la GRC ne soit transféré vers Phénix. Personne ne devrait craindre de ne pas recevoir son chèque de paye », a ajouté le secrétaire-trésorier national du SCFP, Charles Fleury.

Le SCFP demande une injonction pour empêcher le transfert d’employés civils de la GRC au système Phénix

CUPENouvelles

Chers opérateurs de télécommunications et analystes au monitorage,

En raison de l’inaction du gouvernement fédéral, le SCFP a déposé une demande d’injonction en Cour fédérale pour empêcher le transfert d’autres employés civils de la GRC au problématique système de paye Phénix.

Comme vous le savez, le président national du SCFP, Mark Hancock, a écrit au président du Conseil du Trésor le 18 octobre dernier pour l’exhorter à cesser immédiatement le transfert des employés civils de la GRC. Malheureusement, le ministre n’a même pas répondu à la lettre.

Puisque le gouvernement fédéral ne fait rien, le SCFP n’avait d’autre choix que de demander une injonction à la Cour fédérale afin de protéger vos intérêts.

La demande d’injonction devrait être entendue le mercredi 29 novembre. Le transfert des autres employés civils de la GRC au système de paye Phénix est prévu pour le 26 avril 2018. Mais à compter du 1er décembre 2017, la rémunération des employés qui seront promus, reclassés ou transférés ne sera pas ajustée avant leur passage dans la fonction publique, le 26 avril 2018.

Nous espérons que la demande d’injonction sera un signal d’alarme pour les libéraux. Mais s’ils n’agissent pas maintenant, nous sommes prêts à utiliser toutes les avenues légales disponibles.

Vote d’accréditation : votre NIP sera envoyé à l’adresse de votre domicile

CUPENouvelles

Chers opérateurs de télécommunications et analystes au monitorage,

La Commission des relations de travail et de l’emploi dans la fonction publique fédérale (CRTEFP) vient de nous informer que votre numéro d’identification personnel (NIP) pour le vote électronique sera également envoyé à l’adresse de votre domicile, comme le SCFP l’a demandé en votre nom. Initialement, la CRTEFP voulait envoyer les enveloppes contenant votre NIP à l’adresse de votre lieu de travail seulement.

Malheureusement, la CRTEFP n’a toujours pas fixé de date pour la tenue du vote d’accréditation.

En attendant, afin de pouvoir exercer votre droit de vote et dire Oui au SCFP le moment venu, veuillez-vous assurer que votre employeur a bien l’adresse actuelle de votre domicile en main. Le Conseil du Trésor doit fournir la liste à jour des adresses domiciliaires à la CRTEFP au plus tard le 1er décembre.

Ensuite, le SCFP examinera la liste. Nous devrons ensuite envoyer nos corrections ou faire part de nos préoccupations à la CRTEFP avant le 8 décembre.

N’hésitez pas à transmettre ces renseignements à vos collègues qui sont présentement en congé, afin qu’ils puissent eux aussi voter.

De plus, si vous connaissez des collègues qui ne reçoivent pas nos bulletins, ils peuvent s’abonner en ligne à votrechoix.scfp.ca.

Le fiasco du système de paye Phénix prend de l’ampleur. N’en rajoutez pas !

CUPENouvelles

Chers opérateurs de télécommunications et analystes au monitorage,

Alors que les problèmes causés par le système de paye Phénix s’accumulent selon les nouvelles données du gouvernement fédéral, le président national du SCFP, Mark Hancock, a ajouté à la pression exercée sur le président du Conseil du Trésor, Scott Brison. Dans un communiqué de presse, il a demandé à votre employeur d’arrêter le transfert des employés civils de la GRC au système de paye défectueux.

Les nouvelles données rendues publiques par le gouvernement fédéral révèlent que le nombre de transactions de paye en attente pour les fonctionnaires fédéraux a atteint un nouveau sommet, soit 265 000 transactions en attente en octobre. Il s’agit d’une hausse de 8000 transactions en attente comparativement à septembre dernier.

Vous pouvez aussi faire votre part pour accroître la pression sur le gouvernement fédéral.

Pour éviter que d’autres employés de la GRC ne souffrent de ce fiasco, demandez au premier ministre au président du Conseil du trésor et à votre député d’agir.

La transition au régime de retraite fédéral se fera en douceur pour les employés civils

CUPENouvelles

Chers opérateurs de télécommunications et analystes au monitorage,

Voici un résumé de ce à quoi votre régime de retraite ressemblera lorsque la conversion des membres civils dans la fonction publique sera complétée.

En ce moment, les employés à plein temps et à temps partiel de la GRC (12 heures et plus par semaine) cotisent au régime de retraite de la GRC.

Le 26 avril 2018, la conversion des membres civils sera effectuée et il y rien à faire pour l’empêcher. À cette date, les employés en question passeront au Régime de pension de retraite de la fonction publique (RPRFP). Il s’agit du régime de retraite en vigueur pour tous les employés du gouvernement fédéral. Il existe depuis plus de 60 ans et compte 600 000 cotisants.

Ce qu’il faut surtout retenir, c’est que, comme le régime de la GRC, le RPRFP est un régime à prestations déterminées. Donc, votre prestation de retraite mensuelle est fixée d’avance par une formule et garantie à vie. C’est le type de régime le plus sécuritaire et le plus avantageux pour les travailleurs.

Les années de service donnant droit à une pension que vous avez accumulées dans le régime de retraite de la GRC seront reconnues dans le RPRFP, y compris les années de service que vous avez rachetées. Autrement dit, ce sera comme si vous aviez toujours cotisé au RPRFP.

Les régimes de la GRC et du RPRFP utilisent la même formule de base pour le calcul des prestations. Donc, vous ne perdrez pas les prestations de base que vous avez accumulées. En vertu du nouveau régime, vous continuerez à accumuler des prestations au même rythme qu’avant.

Les deux régimes sont entièrement protégés contre l’inflation, ce qui veut dire que votre prestation mensuelle augmente d’année en année au même rythme que le coût de la vie.

Les deux régimes offrent aussi une prestation de raccordement qui s’ajoute temporairement à votre prestation de base si vous prenez votre retraite avant l’âge de 65 ans. Cette prestation représente la somme que vous recevriez du Régime de pensions du Canada (RPC) si vous aviez cet âge. Elle sert à vous assurer une prestation de retraite « complète » jusqu’à ce que vous commenciez à toucher les prestations du RPC.

Votre taux de cotisation au RPRFP est le même que celui du régime de la GRC. Donc, le changement de régime n’aura pas d’impact sur votre chèque de paye.

Malgré toutes ces équivalences, il existe quelques différences dignes de mention entre les deux régimes.

  • L’âge normal de la retraite. Dans le régime de la GRC, il est de 60 ans. Dans le RPRFP, l’âge normal de retraite est de 60 ans pour le « groupe 1 » (employés embauchés avant 2013) et de 65 ans pour le « groupe 2 » (employés embauchés en 2013 ou plus tard). Toutefois, tous les employés de la GRC qui seront transférés au RPRFP appartiendront au « groupe 1 », peu importe la date de leur embauche. Ainsi, l’âge normal de votre retraite sera encore de 60 ans. Par contre, pour demeurer dans le « groupe 1 », vous devez conserver votre lien d’emploi. Si vous quittez votre emploi avant la date du transfert et que vous y revenez par la suite, vous serez placé dans le « groupe 2 », dont l’âge normal de la retraite est de 65 ans. Les personnes embauchées après la date de la conversion dans la fonction publique appartiendront au « groupe 2 ». Pour compenser pour l’âge de la retraite qui sera plus élevé, leur taux de cotisation sera légèrement inférieur.
  • La retraite anticipée. Les deux régimes permettent à une personne de 55 ans cumulant 30 années de service donnant droit à pension de prendre une retraite anticipée sans pénalité. Cependant, dans le RPRFP, cette règle s’applique seulement aux membres du « groupe 1 », les règles étant moins avantageuses pour le « groupe 2 ». Le régime de la GRC offre aux employés civils un autre seuil de retraite anticipée à 35 ans de service, peu importe l’âge. Cette disposition n’existe pas dans le RPRFP.
  • La rémunération lors d’intérims. Dans le régime de la GRC, la rémunération supplémentaire obtenue lorsqu’on occupe un poste de façon intérimaire ne donne pas droit à pension. Sur ce point, le RPRFP est plus avantageux. Attention : cette disposition ne s’appliquera pas à la rémunération lors d’intérims reçue avant la date de la conversion.

Les employés civils peuvent se renseigner sur les répercussions de leur transfert au RPRFP en consultant le document intitulé La conversion et votre pension sur l’InfoWeb de la GRC.

Les régimes de retraite sont extrêmement complexes et extrêmement importants. N’hésitez pas à contacter le SCFP si vous avez des questions. Notre syndicat dispose de spécialistes en régimes de retraite qui pourront vous expliquer les répercussions du transfert au RPRFP sur vos prestations de retraite. Le SCFP croit fermement que tout travailleur a le droit à une retraite digne et garantie. Notre syndicat prend toujours la défense de ses membres lorsque leur sécurité financière à la retraite est menacée.

Le vote d’accréditation se fera par voie électronique

CUPENouvelles

Chers opérateurs de télécommunications et analystes au monitorage,

La Commission des relations de travail et de l’emploi dans le secteur public fédéral (CRTESPF) a décrété que le vote d’accréditation se fera par voie électronique. Par contre, on ne sait pas encore à quelle date vous pourrez dire « oui » au SCFP.

Chaque opérateur de télécommunications ou analyste au monitorage recevra un NIP dans une enveloppe scellée. Chaque NIP pourra servir une seule fois pour voter. La CRTESPF a proposé au SCFP et à votre employeur d’expédier ces enveloppes à votre adresse de travail. Nous allons aviser la Commission que nous préférerions que les enveloppes soient expédiées à votre domicile, afin de rejoindre les membres actuellement en congé. Nous vous transmettrons la décision de la Commission à cet effet dès que celle-ci sera connue.

Si vous avez des collègues de travail qui ne reçoivent pas nos bulletins, dites-leur qu’ils peuvent s’y abonner à l’adresse votrechoix.scfp.ca. Ils trouveront aussi sur ce site Web tous les bulletins publiés depuis le début de la campagne de syndicalisation.